"Le monde selon Monsanto", manipulation génétique et confiscation du vivant par le complexe génético-industriel

Publié le par Le désert du réel

 

 

"Nos innovations et notre technologie aident les agriculteurs du monde entier à produire plus en préservant plus. Nous aidons les agriculteurs à réussir de manière durable, en produisant une alimentation humaine et animale plus saine et des fibres textiles, tout en réduisant l´impact sur notre environnement". Site de Monsanto.

"Nous n’avons pas à garantir la sécurité des produits alimentaires génétiquement modifiés. Notre intérêt est d’en vendre le plus possible. C’est à la Food and Drug Administration de veiller à leur sécurité." Phil Angell, directeur de la communication de Monsanto, dans un moment d'égarement.
 

 

 

 

ogm.jpg

 

 

 

   Suivre les communicants de Monsanto sur les OGM ou d'Areva sur le nucléaire est une expérience tout aussi troublante. En toute quiétude les OGM sont présentés comme un moyen de lutter contre la famine et de protéger l'environnement. Les OGM constituent en fait le point le plus avancé du rapport capitaliste et industriel au vivant. Rapport technico-scientifique et marchand où tout est noyé dans les eaux glacées du calcul égoïste. On est allé jusqu'à rendre stérile des semences pour s'assurer la dépendance des agriculteurs.
Ici et là, des faucheurs anti-OGM fauchent.

 

 

*************

Deux documentaires sur les OGM :

Le monde selon Monsanto, De la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien.
Documentaire de Marie-Monique Robin.
Synopsis (éditeur) : Implantée dans quarante-six pays, Monsanto est devenue le leader mondial des OGM, mais aussi l'une des entreprises les plus controversées de l'histoire industrielle avec la production de PCB (pyralène), d'herbicides dévastateurs (comme l'agent orange pendant la guerre du Viêt-nam) ou de l'hormone de croissance bovine (interdite en Europe). Depuis sa création en 1901, la firme a accumulé les procès en raison de la toxicité de ses produits, mais se présente aujourd'hui comme une entreprise des " sciences de la vie ", convertie aux vertus du développement durable. Grâce à la commercialisation de semences transgéniques, elle prétend vouloir faire reculer les limites des écosystèmes pour le bien de l'humanité. Qu'en est-il exactement ? Quels sont les objectifs de cette entreprise qui, après avoir longtemps négligé les impacts écologiques et humains de ses activités, s'intéresse tout à coup au problème de la faim dans le monde au point de se donner des allures d'organisation humanitaire ?
 

 



 
***
OGM, l'étude qui accuse.
Description éditeur : Les experts l’affirment : manger des OGM est sans danger pour la santé. Et tous les ans de nouveaux OGM arrivent dans notre assiette. Pourtant, aujourd’hui deux nouvelles études scientifiques révèlent un risque toxique. Pour "90 minutes", Michel Despratx raconte l’histoire d’une étude secrète sur un maïs OGM. Sous couvert du secret industriel, le ministère de l’Agriculture français n’a pas voulu rendre public les résultats, alors qu’ils sont inquiétants. Cette étude montre que le maïs OGM a provoqué des lésions sur les organes des rats de laboratoires qui en ont mangé. Comment une agence gouvernementale française, chargée de veiller à la santé des citoyens, ainsi que les instances européennes, ont-elles pu donner leur feu vert à cet OGM en connaissant cette étude ?
 








 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

blog 10/12/2013 10:01

Ok. ??? mais je comprends pas bien.

blog 10/12/2013 10:03

On se connait ?

Yves Marie 10/12/2013 08:12

Yves un petit bonjour . J'ai reçu un mail d'un de tes amis:Alain uGuen et lui ai répondu sur AREVA
Monsanto parraine AREVA et L.G.B.T. du beau monde de fripouilles. Je sais que si vous vous connaissiez Marie-Monique Robin vous aiderait réellement car elle mérite à être connue. Je vais lui demander de t'appeler seulement si tu le veux. Tu me le dis. Bonne journée et bisous..

clovis simard 28/10/2012 02:50

Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.9- THÉORÈME OSÉE. - La fin de notre civilisation ?